Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Poésies oubliées

1.3.IV - Le Pâtre de la montagne

1 Septembre 2013 , Rédigé par Darius Hyperion Publié dans #A. Van Hasselt - Les Études rhythmiques (1876)

U─U─U─UU─UU─U
        U─U─UU─UU─

 

Je suis le pâtre, enfant de la haute montagne.
        Je vois ramper à mes pieds les manoirs.
Le jour m'éclaire avant d'éclairer la campagne

        Et brille ici plus longtemps tous les soirs.

Dieu fit des grands rochers les mamelles des sources ;
        J'y monte avec les chevreuils et les daims,
Laissant parfois, avant qu'il commence ses courses,

        Passer un fleuve à travers mes deux mains.

Je règne libre et fier sur les roches sublimes.
        J'y vois d'en haut les orages parfois.
En vain leur bruit tonnant roule autour des mes cimes.

        Avec ma voix je domine leur voix.

La foudre a beau gronder à mes pieds dans l'espace ;
        J'habite ici dans l'azur éternel ;
Et, fils des pics, je dis à l'éclair quand il passe :

        « Ne touche pas à mon toit paternel. »

Pourtant, qu'il vienne un jour où la sainte patrie
        Appelle aux armes ses fils, ses guerriers,
Le pâtre, calme et l'âme aux périls aguerrie,

        Sera du nombre et non pas des derniers.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article