Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Poésies oubliées

1.4.IX - La Coupe du souvenir

7 Septembre 2013 , Rédigé par Darius Hyperion Publié dans #A. Van Hasselt - Les Études rhythmiques (1876)

UU─UU─UU─UU─
        UU─UU─UU─U 

 

Éloignez, mes amis, éloignez de mes yeux
        Cette coupe de vin qui pétille,
Si charmant que paraisse l'éclat radieux
       
De cet ambre liquide qui brille.

Car, hélas ! tout mon cœur se remplit à la fois
        De tristesse et de larmes amères,
Les absents et les morts tant aimés autrefois

        S'y raniment, vivantes chimères.

Mes amis, dans le creux du cristal transparent
       
Chaque goutte qui perle et qui tombe
Me rappelle une morte qu'on nomme en pleurant,

        Un absent disparu dans la tombe.

Lorsque ainsi du passé le lointain souvenir
        Ressuscite ces deuils pleins de charmes,
Je revois dans mon
cœur tous les morts revenir
        Et mon verre paraît plein de larmes.

 

Décembre 1867
 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article