Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Poésies oubliées

1.4.VI - Les Visages connus

1 Septembre 2013 , Rédigé par Darius Hyperion Publié dans #A. Van Hasselt - Les Études rhythmiques (1876)

UU─UU─UU─UU─
    UU─UU─UU─U

 

J'étais jeune et j'avais des amis à foison,
        Je comptais des amis en grand nombre.
Mais la mort les a mis dans la froide prison
       
Et la nuit les a pris dans son ombre.
Que sont-ils, ô mon Dieu, que sont-ils devenus,

        Ô mon Dieu, ces visages connus ?

Quel doux charme de voir rayonner vos beaux yeux,
        Et sourire vos lèvres si roses,
Jeunes filles, oiseaux, envolés vers les cieux,

        Ô mes fleurs, sitôt mortes qu'écloses !
Que sont-ils, ô mon Dieu, que sont-ils devenus,

        Ô mon Dieu, ces visages connus ?

Disparus du milieu des vivants à jamais,
        Disparus à jamais de la terre,
Le sépulcre les tient prisonniers désormais

        Enfermés dans la nuit du mystère.
Que sont-ils, ô mon Dieu, que sont-ils devenus,

        Ô mon Dieu, ces visages connus ?

Cependant au miroir de mon cœur je revois
        Ces fantômes charmants à toute heure,
Je les vois me sourire et j'écoute leur voix

        Qui m'appelle tout bas et qui pleure.
Que sont-ils, ô mon Dieu, que sont-ils devenus,

        Ô mon Dieu, ces visages connus ?

Car mon âme est la tombe où je garde à toujours,
        Souvenirs de mes jeunes années,
Vos visages connus, mes amis, mes amours,

        Ô mes roses, mes roses fanées !
Que sont-ils, ô mon Dieu, que sont-ils devenus,

        Ô mon Dieu, ces visages connus ?

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article