Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Poésies oubliées

1.6.XV - La Branche de lilas blanc

7 Septembre 2013 , Rédigé par Darius Hyperion Publié dans #A. Van Hasselt - Les Études rhythmiques (1876)

UU─UU─UU─UU─U
        U─UU─UU─

 

Ô lilas, douce fleur que sa main m'a donnée,
            Sa main ou, qui sait ? son amour,
Par le froid te voilà déjà toute fanée,
            Hélas ! pauvre fleur d'un seul jour.

Sur mon cœur cependant je t'avais abritée,
            Symbole étoilé, chaste fleur,
De mes larmes aussi je t'avais humectée,
           
Rosée éternelle du cœur.

Rien n'a pu te sauver. Et voilà que s'effeuille
            Ton frêle bouquet, mon seul bien.
De ton tyrse hier encor si charmant, fleur ni feuille,

            Hélas ! il ne reste plus rien.

Ô lilas, don si pur de sa main si chérie,
            Trésor par mon âme reçu,
Serais-tu, dis-le moi, fleur si vite flétrie,

            L'emblème d'un rêve déçu ?

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article