Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Poésies oubliées

Rondeau redoublé

30 Octobre 2013 , Rédigé par Darius Hyperion Publié dans #Divers

Ce rondeau redoublé de Jules Verne contient quelques erreurs dans le recueil de poèmes du célèbre romancier publié aux éditions du Cherche-Midi en 1989.

J'ai contacté le musée Jules Verne de Nantes qui détient les manuscrits et qui me permet aujourd'hui de présenter ce rondeau redoublé dans sa version originale. Je tiens à remercier chaleureusement madame Cécile Daval, attachée de conservation du patrimoine du musée Jules Verne, centre vernien, qui a effectué la recherche dans le manuscrit original.

 

 

J’eus de l’amour bien vrai pour Herminie,
Elle inspirait de tendres sentiments ;
Si sa vertu ne se fût pas ternie,
Elle entendrait encor mes doux serments !

J’ai bien passé d’agréables moments
Dans son aimable et fine compagnie ;
Lui confiant ma joie et mes tourments,
J’eus de l’amour bien vrai pour Herminie !

Près d’elle pur et sans monotonie
Le temps fuyait entre mille agréments,

À qui voyait sa charmante manie
Elle inspirait de tendres sentiments !

Je repoussais tous ces faux jugements
Dont l’entourait la vile calomnie ;
Je lui serais le plus pur des amants,
Si sa vertu ne se fût pas ternie !

Elle a rompu notre tendre harmonie,
Pourtant je l’aime, hélas ! pour châtiments,
Prêt à toujours souffrir sa tyrannie,
Elle entendrait encor mes doux serments.

Quoique pour moi ses affreux traitements,
Et le mépris d’un amour qu’elle nie,
Pour la haïr soient assez d’aliments,
Puis-je oublier qu’hélas ! pour Herminie,
                J’eus de l’amour !

 

Jules Verne

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article