Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Poésies oubliées

4.1.IX. - L'Hymne de l'artiste

14 Février 2016 , Rédigé par Darius Hyperion Publié dans #A. Van Hasselt - Les Études rhythmiques (1876)

Écrit devant le tableau de Louis Gallait :

Art et Liberté.

 

UU─UU─UU─U
UU─UU─UU─

 

Si le ciel, des trésors de la terre,
Si le ciel ne m'a rien dispensé,
S'il plaça mon grabat solitaire
Sous ce toit misérable et glacé :
Dieu du moins m'a donné le génie.
Ma richesse vaut celle d'un roi.
Que la main du bon Dieu soit bénie !
Je suis libre et le monde est à moi.

Le malheur va glissant sur mon âme
Comme un fleuve au penchant d'un glacier.
Mes amis, n'est-ce pas dans la flamme
Que le fer se transforme en acier ?
De l'obscur pêle-mêle des hommes,
Moi, qui sais le comment, le pourquoi,
Je dédaigne la terre où nous sommes.
Je suis libre et le monde est à moi.

Sous la bure, ma pourpre royale,
Je domine les fronts les plus hauts.
Je défie , en ma sphère idéale,
Je défie, ô tyrans ! vos assauts.
Essayez de m'atteindre en mon aire.
Votre échelle est trop courte, ma foi.
À mes pieds vient mourir le tonnerre.
Je suis libre et le monde est à moi.

Comme un chêne à la forte ramure
Éparpille ses feuilles aux vents,
Mes chansons que le siècle murmure,
Je les sème parmi les vivants.
De leurs strophes, où gronde la foudre,
Quand je sonne, ô méchants ! le beffroi,
Vous cachez votre front dans la poudre.
Je suis libre et le monde est à moi.

Le Mont-Blanc est le roi de l'espace ;
Le lion est le roi des déserts,
Tous les pics sont à l'aigle qui passe
Dans les plaines immenses des airs.
Moi, des âmes j'ai fait mon domaine.
Les esprits, je les tiens sous ma loi.
Et, malgré ton mépris, race humaine,
Je suis libre et le monde est à moi.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article