Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Poésies oubliées

4.1.XII. - Le Secret

2 Avril 2016 , Rédigé par Darius Hyperion Publié dans #A. Van Hasselt - Les Études rhythmiques (1876)

Die alle können’s nicht wissen,
Nur Eine kennt meinen Schmerz.

H. Heine.

UU─UU─UU─U
UU─UU─UU─

 

Ni l’oiseau qui gémit sous la feuille
Et qui chante sa plainte aux forêts,
Ni l’écho qui, dans l’ombre, recueille,
Ô ramier, tes nocturnes regrets ;

Ni la source des bois qui murmure
Les refrains de ses flots aux buissons,

Ni la brise qui sous la ramure
Fait bruire ses douces chansons ;

Ni l’oiseau, ni la source plaintive,
Ni l’écho, l’invisible moqueur,
Ni la brise, écouteuse furtive,
Ne sauront le secret de mon cœur.

Je l’ai dit à vous seules, ô roses,
Je l’ai dit à vous seules, ô fleurs,
Le secret de mes veilles moroses,
Le secret de mes longues douleurs.

Hormis vous, nul ne sait dans le monde
Ce secret dont mon cœur est jaloux,
Hormis vous — et la tombe profonde
Qui le sait mieux encore que vous.

 

Août 1855.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article