Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Poésies oubliées

4.1.XIII. - Sous les feuilles des aunes

4 Juin 2017 , Rédigé par Darius Hyperion Publié dans #A. Van Hasselt - Les Études rhythmiques (1876)

U─U─U─UU─
UU─UU─UU─U

 

Un frais ruisseau gémit dans les bois
Sous les feuilles muettes des aunes.
Les doux oiseaux écoutent sa voix,
Et les fleurs purpurines et jaunes,
Sa voix qui chante et pleure parfois

Sous les feuilles muettes des aunes.

C'était un vrai bonheur de s'asseoir
Sous les feuilles muettes des aunes.
Bouvreuils et fleurs aimaient à nous voir
Effeuillant tes bouquets d'anémones
Et côte à côte assis, chaque soir,
Sous les feuilles muettes des aunes.

Oubli charmant des rêves humains
Sous les feuilles muettes des aunes !
Ta main souvent tremblait dans mes mains,

Et le ciel m'invitait dans ses zones.
O soirs si beaux ! plus beaux lendemains
Sous les feuilles muettes des aunes.

Pourtant voici qu'en vain je t'attends
Sous les feuilles muettes des aunes.
Tout chante et rit, les fleurs du printemps,
Les oiseaux et la brise et les faunes.
Mais seul le frais ruisseau je l'entends
Qui gémit sous les feuilles des aunes.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article