Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Poésies oubliées

Articles récents

2.1.II - Les grandes funérailles

22 Septembre 2013 , Rédigé par Darius Hyperion Publié dans #A. Van Hasselt - Les Études rhythmiques (1876)

(D'après une chanson allemande.) UU─U─UU─UU─U UU─U─UU─UU─ Fossoyeurs, alerte ! à l'ouvrage, à l'ouvrage ! Creusez-moi le champ où sommeillent les morts. Menuisiers, alerte ! et courage ! courage ! Rabotez vos ais les plus lourds, les plus forts. Il me...

Lire la suite

2.1.I - La Brise du printemps

15 Septembre 2013 , Rédigé par Darius Hyperion Publié dans #A. Van Hasselt - Les Études rhythmiques (1876)

(D'après une chanson serbe.) UU─UU─U─UU─U UU─UU─U─UU─ Doucement à travers la fraîche ramure, Doucement à travers les feuilles de bois, Un frisson amoureux chuchote et murmure, On croirait par moments entendre une voix. Est-ce l'hymne des fleurs que l'aube...

Lire la suite

1.13.XXVIII - Le double rêve

15 Septembre 2013 , Rédigé par Darius Hyperion Publié dans #A. Van Hasselt - Les Études rhythmiques (1876)

Ballade. UU─UU─UU─UU─ UU─UU─U─U U─ Ils rêvaient qu'ils étaient sous le calme berceau, Sous le calme berceau des roses. Et l'amour dans leur cœur, et sur l'arbre l'oiseau Leur disaient mille douces choses, Mais la brise murmure à travers les lilas : «...

Lire la suite

1.12.XXVII - Le Chasseur de Nio

15 Septembre 2013 , Rédigé par Darius Hyperion Publié dans #A. Van Hasselt - Les Études rhythmiques (1876)

(Chanson chinoise.) UU─UU─UU─UU─ U─ Je connais le chasseur des rochers de Nio. Joho ! Tout le jour nous avons parcouru les forêts, Et les fauves diront ce que valent mes traits. Car j'ai vu rayonner le chasseur de Nio. Joho ! Je connais le chasseur des...

Lire la suite

1.12.XXVI - Une Chaire de littérature française

15 Septembre 2013 , Rédigé par Darius Hyperion Publié dans #A. Van Hasselt - Les Études rhythmiques (1876)

U─UUU─U─UUU─U U─UUU─U─UUU─ U─ Poëte de Cinna, poëte d'Athalie, Ce cuistre comme il fait grincer vos vers ici ! Molière et Bossuet, voyez quelle bouillie Ce triste magister nous fait de vous aussi Merci ! Voyez à quel barbare on livre votre gloire. Langage...

Lire la suite

1.11.XXV - Au Poëte Eugène Gens

15 Septembre 2013 , Rédigé par Darius Hyperion Publié dans #A. Van Hasselt - Les Études rhythmiques (1876)

UU─UU─UU─UU─ UU─U Eh ! qu'importe au poëte qui chante ses vers, Au poëte, Que la voix de la foule à ses rhythmes divers Soit muette ? A lui seul, dans le calme silence des bois Et des grèves, Il redit les secrets de son c œur à la fois Et ses rêves. Il...

Lire la suite

1.10.XXIV - Le Collier de larmes

15 Septembre 2013 , Rédigé par Darius Hyperion Publié dans #A. Van Hasselt - Les Études rhythmiques (1876)

UU─UU─UU─UU─ U─U─U Que de pleurs ont coulé de vos yeux, de vos cœurs, Ô Tasse ! Ô Dante ! Car vous mîtes tous deux dans vos rhythmes vainqueurs Votre âme ardente. Que de pleurs ont coulé de vos cœurs, de vos yeux, Ô grandes ombres ! Les étoiles ont moins...

Lire la suite

1.10.XXIII - Les Paladins de Charlemagne

15 Septembre 2013 , Rédigé par Darius Hyperion Publié dans #A. Van Hasselt - Les Études rhythmiques (1876)

UUU─UUU─UUU─U UUU─ Le morne Atlas a ses grands pics voisins des nues, Son noir granit, Où l'aigle habite et, roi des zones inconnues, Bâtit son nid. Pour horizon l'oiseau royal a tout l'espace Éblouissant. Il suit des yeux le fier lion là-bas qui passe...

Lire la suite

1.10.XXII - Sur le lac de Neusiedel

15 Septembre 2013 , Rédigé par Darius Hyperion Publié dans #A. Van Hasselt - Les Études rhythmiques (1876)

UU─UU─UU─UU─ U─U─U Sur le lac dont le ciel se faisait un miroir Rempli d'étoiles, Je voguais dans ma barque, et la brise du soir Poussait mes voiles. Le silence étendait par degrés dans les bois Son doux mystère, Et l'esprit de la nuit effleurait de ses...

Lire la suite

1.9.XXI - La Maison déserte

15 Septembre 2013 , Rédigé par Darius Hyperion Publié dans #A. Van Hasselt - Les Études rhythmiques (1876)

UU─UU─UU─UU─ U─UU─U La maison était pleine de fleurs et de chants, D'oiseaux et de roses, Et ses portes toujours aux propos des méchants, Toujours étaient closes. Le printemps l'égayait d'un sourire charmant, Mon ange, à toute heure, Et chantait comme...

Lire la suite
<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 > >>