Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Poésies oubliées

1.8.XIX - Le Crédo des arbres

8 Septembre 2013 , Rédigé par Darius Hyperion Publié dans #A. Van Hasselt - Les Études rhythmiques (1876)

UU─UU─UU─UU─
        UU─UU─U

 

Nous croyons au Dieu fort, dont le souffle puissant,
                En ses vastes murmures,
Dit toujours quelque chose aux forêts en passant
               
À travers nos ramures.

Nous croyons au Dieu grand, dont la foudre parfois
                Retentit sur nos cimes,
Comme un orgue du ciel qui prolonge sa voix

                En cantiques sublimes.

Nous croyons au Dieu bon, qui réveille, au printemps,
                Les oiseaux sur nos branches,
Et garnit nos rameaux de bouquets éclatants

                De fleurs roses et blanches.

Si ton cœur, ô passant, comme un vase fêlé
                Laisse fuir tes croyances,
Nous gardons ce trésor en nous-mêmes celé,

                Sans tes vaines sciences.

Car les arbres où Dieu met les fleurs et les nids,
                Ô mystère suprême !
Sont plus près du Seigneur et des cieux infinis,

                Ô passant, que toi-même.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article