Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Poésies oubliées

4.1.III. - Au Poëte Théodore de Banville

13 Septembre 2015 , Rédigé par Darius Hyperion Publié dans #A. Van Hasselt - Les Études rhythmiques (1876)

En lui adressant mon Livre des Ballades et mon Livre des Paraboles

UU─UU─UU─U
UU─UU─UU─

 

Dans la verte forêt, ô poëte,
Où la muse te parle tout bas,
Que de fois, sous la feuille inquiète,
Je me suis hasardé sur tes pas !

Que de fois, écouteur chimérique,
Les étoiles du ciel m'ont pu voir
Épier, sous ton chêne lyrique,
Rossignols et fauvettes le soir !

Mais, hélas ! de ces chasses furtives
Je n'ai rien rapporté, Dieu le sait.
Rossignols ni fauvettes craintives,
Aucun d'eux ne s'est pris au lacet.

Vainement, des bouvreuils, des linottes,
Tour à tour j'ai fouillé le buisson.
Je n'ai pu recueillir que les notes
Tout au plus un refrain de pinson.

Apprenti de la rime et du mètre,
Que veut-on ? Je n'ai rien au delà.
Mon papier de musique, ô mon maître,
Si tu veux l'agréer, le voilà.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article